Trois étudiantes en génie civil de l’Université de Sherbrooke ont proposé aux Ami-es du bassin versant du lac Waterloo (ABVLW) l’analyse et la conception d’aires de biorétention, des jardins intelligents, qui permettent de ralentir le ruissellement et de traiter les eaux de pluie, afin de réduire le problème d’eutrophisation du lac Waterloo.