L’ABVLW et la Ville de Waterloo s’unissent en faveur des Jardins intelligents.

Le 19 février prochain, les Ami(e)s du bassin versant du lac Waterloo (ABVLW) et la Ville de Waterloo seront les hôtes d’une soirée d’information ayant pour thème les Jardins intelligents, aussi nommés aires de biorétention. Ainsi, tous les citoyens, les élus, les promoteurs et les entreprises des municipalités qui font partie du bassin versant du lac Waterloo sont conviés à y participer.

Trois diplômées au baccalauréat en génie civil de l’Université de Sherbrooke, Alice Boisvert-Chapdelaine, Virginie Simard et Justine Sirois, ont proposé à l’ABVLW un projet d’analyse et de conception d’aires de biorétention. Ces jardins intelligents permettent de ralentir le ruissellement et de traiter les eaux de pluie afin de réduire le problème d’eutrophisation du lac Waterloo. Leur projet a décroché une première place au concours canadien Capstone Project, à Fredericton Nouveau-Brunswick, à l’été 2018 (Voir la vidéo). Dans un même souffle, la Ville de Waterloo valorisera ce projet en réalisant un premier jardin intelligent à l’été 2019 qui servira de modèle et de catalyseur. Il faut rappeler que 50 % des apports en phosphore proviennent des surfaces urbanisées.

Au programme de cette soirée, le conférencier principal Jean-François Martel – biologiste, M. Sc. Eau et directeur du groupe RAPPEL experts-conseils en environnement et gestion de l’eau – démontrera les principes des bassins de biorétention et les stratégies les plus efficaces pour leur emplacement, tant à grande qu’à petite échelle, des municipalités aux citoyens, en passant par les promoteurs immobiliers.

D’autres personnalités prendront la parole, notamment pour faire un bref historique de ce qui a été fait pour le lac dans le passé, de ce qui se fait au niveau de l’urbanisme (souvent méconnu de la population) et des différents projets à court et long terme.

Cette soirée, qui se veut riche en information et rassembleuse, se déroulera dans une ambiance décontractée avec des rafraîchissements et des périodes d’échange. Les organisateurs souhaitent éveiller la conscience collective et l’implication citoyenne, des conditions primordiales pour assurer le succès de ce projet.

C’est donc un rendez-vous le mardi 19 février à 19 h, à la Maison de la Culture de Waterloo, au 441 rue de la Cour. L’entrée est gratuite.