Les Amis/es du Bassin Versant du Lac Waterloo tiennent à remercier tous les membres qui se sont présentés à l’Assemblée Générale Annuelle le 9 juin. Avec une participation importante de 32 membres en plus de deux conseillers de la ville de Waterloo, les questions et discussions ont permis de faire progresser la compréhension de tous sur les enjeux importants des mois et années à venir. Nous sommes constamment à la recherche d’idées nouvelles et de personnes avides de s’impliquer dans et avec le CA pour mettre de l’avant des initiatives qui auront pour résultat d’améliorer la qualité de l’eau de notre lac.

Merci de votre participation

Bonjour !
Il nous fait plaisir de vous convier à  l’assemblée générale annuelle des Ami-es du bassin versant du lac Waterloo. Cette assemblée se tiendra le 9 juin 2018 à la nouvelle caserne des pompiers de la Ville de Waterloo, au 400, rue Bernard, Waterloo, à compter de 9h00.
Lors de cette rencontre, vous aurez la chance de découvrir ou redécouvrir les actions que l’association a réalisées pour le lac et prendre connaissance des prochaines activités que nous prévoyons réaliser. Nous espérons vous voir en grand nombre et n’hésitez pas à amener des ami-e-s pour leur faire découvrir notre organisme et notre passion pour le lac! Si vous n’êtes pas déjà membre de l’ABVLW, nous aurons des formulaires sur place pour les adhésions, ainsi que les dons. Venez également découvrir notre programme de membre à vie afin d’appuyer encore plus les actions entreprises pour assurer la qualité de notre lac.
À samedi prochain !
Lous Brenn
Président – ABVLW

 

Malgré une température peu clémente avec des périodes de pluie abondante, plusieurs personnes se sont présentées et ont défié mère nature pour faire de cette journée une belle réussite.
Comme le démontre la photo, nous avons encore cette année trouvé une variété de déchets dont un canot échoué. Certains secteurs demeurent toujours problématiques et nous travaillerons à les améliorer au cours des prochains mois.
Nous tenons à remercier sincèrement toutes les personnes qui ont participé à notre activité annuelle du Nettoyages des berges.

 

 

 

Montréal, 3 mai 2018

Mes chers et très chères,

Waterloo, 2010. Passionnés de leur métier, deux profs du primaire, Marc et Patricia, se font apôtres d’un tournoi de golf. Leur but : en tirer le trop-perçu au profit d’écoliers d’infortune. La palme du concours aura pour nom : Sibylla Hesse.

Vierge au départ, cette coupe compte aujourd’hui 32 vainqueurs dont les noms sont gravés sur les plaquettes de son socle. Camaraderie,  prouesses, et pour un déjà, rappel funèbre, évocations obligées d’un passé, songes d’avenir, que ces réminiscences, ces joutes, ces joies et ces larmes, tout dise : jouons encore!

Comme le chat de l’ancienne Égypte, notre tournoi de golf en est à sa neuvième vie. Plein de promesses, sa survie dépend de vous, qui l’avez si bien appuyé depuis sa naissance. L’aménagement d’une cour d’école, la construction d’un terrain de baseball et l’installation d’un centre de pédiatrie sociale sont autant de chantiers auxquels vous n’êtes pas étrangers et que vous ne sauriez déserter.

La Financière Banque Nationale, veuve de son cher Richard Lupien, nous renouvelle sa commandite. Est-il besoin d’ajouter comme ce dernier nous fut d’une aide admirable toutes ces années. Bien davantage qu’un « sponsor » (comme disent les Français), Richard Lupien épousa cette cause avec le cœur d’un père. Il demeure à jamais notre associé.

Vous êtes donc par la présente invités à participer à notre tournoi du 15 juin prochain en remplissant le formulaire d’inscription ci-joint.

Nous vous encourageons à y joindre votre paiement d’autant qu’il vous est loisible désormais de choisir de le faire  par carte de crédit.

Que vienne le 15 juin 2018 et avec lui le beau temps. Je vous embrasse.

François Godbout.

FoRMULAIRE D’INSCRIPTIoN

Date limite d’inscription : 1er juin 2018

 

FoRMULAIRE DE DoN

Les profits de la journée serviront à l’aménagement de la cour d’école L’Orée des Cantons et à celui d’un terrain de baseball à l’école Wilfrid-Léger. Entraide Jeunesse collaborera aussi auprès de la Fondation du Dr Julien à la création d’un centre de pédiatrie sociale en communauté à Waterloo.

Coordonnées

Nom : _________________________________________________________________________________ Adresse : ______________________________________________________________________________ Ville : __________________________________________________________________________________ Code postal : ____________________________________________________________________________ Téléphone : _____________________________________________________________________________ Courriel : _______________________________________________________________________________

Un reçu aux fins d’impôt sera émis pour tous dons de 25 $ et plus.

Numéro d’enregistrement : # 807 821 343 RR 0001.

Paiement

  Je joins un chèque libellé à l’ordre de « Les Ami(e)s du Bassin Versant du Lac Waterloo ».

  Je vous autorise à prélever d’une carte de crédit le montant suivant :

  Mastercard ❑  Visa

Je désire recevoir un reçu   ❑ oui ❑ non

No de  la  carte : ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘

Expiration : ❘ ❘ ❘ ❘ ❘

Signature : Date :

INFoRMATIoNS PRATIqUES

Date du tournoi de golf François Godbout : le vendredi 15 juin 2018 Date limite pour l’inscription : 1er juin 2018

Tournoi de golf formule Vegas : départs simultanés à midi Souper : 18 h 30

Adresse du tournoi de golf et du souper : Club de Golf Auberge Château-Bromont

95, rue De Montmorency, Bromont (Québec) J2L 2J1

Adresse de correspondance pour les inscriptions, les commandites et les dons : Entraide jeunesse François Godbout,

case postale 371, Waterloo (Québec) JOE 2N0

Affichage dynamique dans les voiturettes de golf Transmettre le fichier jpeg à valerie@manoirmaplewood.com

Libellé des chèques :

Les participants au tournoi de golf et/ou au souper doivent libeller leur chèque au nom de :

Entraide jeunesse François Godbout.

Les personnes qui désirent faire un don doivent libeller leur chèque au nom de :

Les Ami(e)s du Bassin Versant du Lac Waterloo.

Informations complémentaires : Valérie Arseneau courriel : valerie@manoirmaplewood.com Téléphone : 450 920-1500

Madame, Monsieur,
 
Il me fait grand plaisir de vous inviter à l’assemblée générale annuelle des Ami(e)s du Bassin Versant du Lac Waterloo (ABVLW), qui se tiendra le samedi 9 juin 2018, dès 9h00, à la salle de formation de la nouvelle caserne des pompiers située au 400 rue Bernard.
 
Lors de cette assemblée, vous seront soumis le bilan des activités 2017-2018 ainsi que le bilan financier pour le même exercice.
 
De plus, les projets futurs et actuels des ABVLW qui vous seront présentés lors de cette assemblée sont d’une importance primordiale et sauront vous intéresser grandement, tant par leur qualité que par la vaste expérience de tous les intervenants.
 
L’ordre du jour ainsi que les rapports seront disponibles sur place.
 
Nous comptons donc sur votre présence en grand nombre car votre appui fait toute la différence.
 
 
La secrétaire du Conseil,
 
 
 
Sylvie Déom

Richard MorassePar Richard Morasse
Résident de Waterloo et président des Ami(e)s
du BassinVersant du Lac Waterloo
richard@morasse.ca

Quand on a le bonheur d’être président des Amis du Bassin Versant du Lac Waterloo, comment ne pas se réjouir de retrouver cet organisme parmi les finalistes au Gala des prix d’Excellence en Environnement des Cantons de l’Est 2013?

Il semble que nous ne soyons plus les seuls à nous intéresser à ce joyau régional et qu’on commence à reconnaître nos efforts collectifs…Quelle belle occasion de contempler le chemin parcouru depuis, d’en tirer de la fierté et de célébrer nos accomplissements!

Fidèle à sa vision d’offrir un lac, une rivière et un environnement sains pour le mieux-être de la population de Waterloo tout en laissant un bel héritage”, l’ABVLW souhaitait que la population puisse se reconnaître dans cet objectif et s’y identifier.

Pour cultiver ce sentiment d’appartenance, l’ABVLW a d’abord procédé à :

  • La création d’une nouvelle image, notamment à l’aide d’un symbole joyeux et aisément reconnaissable
  • La confection de cartes d’affaires, cartes de membres, affiches grand format, infolettres, oriflammes, tatouages temporaires, T-shirts et autres articles promotionnels portant ce symbole
  • La création d’un site web et d’une page Facebook
  • La rencontre de près de 800 élèves du primaire francophone et anglophone et de 500 élèves du secondaire pour les concours de coloriage et le concours “Trouvez un nom à notre mascotte”;
  • La création d’un jingle et d’une chorégraphie de Polupas où apparaissent de nombreux citoyens de Waterloo.

Monsieur Jean-Marc Lacroix, vice-président du Musée de Pêche à la mouche du Canada et Pêcheurs à la mouche de la haute-Yamaska, a même conçu des mouches personnalisées inspirées de Polupas qu’il a généreusement offertes à l’ABVLW et à la population de Waterloo.

Puis, l’ABVLW s’est appliquée à mobiliser la population et à mettre

  • La rédaction d’une chronique dans le journal Panorama
  • La création d’une école et d’un club d’aviron à Waterloo
  • La conception d’une Tour d’observation interprétative
  • L’organisation de la deuxième édition du Tour du lac Waterloo
  • L’organisation d’une exposition composée d’images du passé, de souvenirs empruntés, mais surtout de témoins vivants qui sont venus échanger et porter un regard sensible sur le lac et son histoire
  • La participation au nettoyage des berges, dans le cadre du Week-end vert de Waterloo où plus d’une vingtaine de bénévoles sont venus prendre soin de leur lac
  • La distribution de 2007 plantes indigènes et 1270 arbres pour participer aux efforts de revégétalisation des berges.

Enfin, l’ABVLW a poursuivi ses démarches pour la restauration et la conservation du bassin versant du lac. Lors de l’assemblée générale annuelle, tenue le 8 décembre 2012, notre collègue Mario Rodrigue a résumé le rapport final de la firme Dessau sur la “Conception préliminaire pour l’enlèvement et la disposition des sédiments du lac Waterloo”. Ce rapport concluait que “le retrait des sédiments ne peut qu’être bénéfique pour la qualité de cet écosystème”. Certains d’entre vous ont peut-être été témoins des travaux effectués pour la caractérisation des sédiments. Cette étape ayant été menée à bien, nous devrons bientôt envisager la phase 4 de la réhabilitation du lac, soit l’étude d’impact sur l’environnement. Suivraient la préparation des plans et devis ainsi que de l’appel d’offres. Rien de tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant n’aurait été possible sans votre appui et votre participation.

C’est sans doute cet esprit de solidarité entre nous ainsi qu’envers nos descendants, ce projet de développement durable, qui a été reconnu par la Fondation Estrienne en Environnement (FEE) dont la mission est “la sensibilisation des citoyens de la grande région des Cantons-de-l’Est en matière de promotion et d’application des principes du développement durable”.
Il va sans dire que l’ABVLW ne regarde pas ce projet comme un problème environnemental, mais bel et bien comme une occasion de changer la perception collective afin que l’on puisse tirer profit des erreurs du passé, qui sont à l’origine des sédiments, et voir dans cet exercice un projet rassembleur avec un bel avenir.

En conclusion, nous pouvons ensemble affronter les pires ennuis, mais aussi célébrer nos meilleurs succès. Qui sait où nous mèneront les Ami(e)s du Bassin Versant du Lac Waterloo?

Passez de joyeuses Fêtes et faites le plein d’inspiration pour vos prochains éco-gestes !

Richard MorassePar Richard Morasse
Résident de Waterloo et président des Ami(e)s
du BassinVersant du Lac Waterloo
richard@morasse.ca

Quelques jours suivant la publication de ma dernière chronique, un voisin m’a dit: « Richard, sérieux, tu ne vas pas nous parler du réchauffement de la planète, il fait moins trente! » J’avoue que ça m’a un peu ébranlé parce que c’est pas facile en effet de convaincre quelqu’un qu’il faut lutter contre le réchauffement climatique quand il fait un temps pareil…

On devrait plutôt parler de changement climatique. Car le climat est un système très complexe et la même différence de température peut avoir des effets fort différents à deux endroits éloignés. Saviez-vous par exemple que le réchauffement de la planète peut causer un refroidissement important sur la côté ouest de la France? Je vais tenter de vous expliquer pourquoi.

Les eaux chaudes à la surface de l’océan dans la zone tropicale sont transportées vers le nord par des courants qui agissent comme d’énormes courroies de transmission. Dans l’Atlantique on appelle ce courant le Gulf Stream. Vous avez déjà bu un de ces cocktails composés de boissons superposées de différentes couleurs? Ce phénomène s’explique par la différence dans la densité des liquides, les moins denses ayant tendance à rester au-dessus. C’est ce qui se passe aussi avec l’eau de la mer. Quand elle est chaude, elle est moins dense, et elle a donc tendance à rester près de la surface. En se refroidissant près des pôles, l’eau en provenance des Tropiques se densifie et plonge vers le fond avant de redescendre vers l’équateur pour être réchauffée à nouveau

Il en résulte un mouvement en boucle à qui on doit le Gulf Stream. Mais si la banquise de l’Arctique fond en relâchant de grandes quantités d’eau froide qui descend vers le sud, le Gulf Stream est perturbé car l’eau chaude ne peut plus remonter comme prévu. Or, d’habitude les vents dominants, qui soufflent de l’ouest au-dessus de l’Atlantique, se réchauffent en passant au-dessus du Gulf Stream, ce qui adoucit considérablement le climat des côtes françaises. Mais si l’eau qui provient de la fonte des glaciers empêche l’eau chaude de remonter aussi loin vers le nord, les vents dominants n’étant plus réchauffés par le Gulf Stream vont refroidir le climat en France. Et comme c’est le réchauffement climatique qui aura causé la fonte des banquises en premier lieu, on est devant un réchauffement causant un refroidissement… C’est pour ça qu’on ne peut pas se fier sur un hiver plus froid dans un coin de la planète pour conclure qu’il n’y pas de réchauffement global. Contrairement à la météo, la climatologie étudie les tendances à très long terme. Mais comme il est très complexe, le climat nous réserve d’autres surprises. C’est ce comportement chaotique qui fait dire aux scientifiques qu’il y aura de plus en plus d’événements climatiques extrêmes: des températures record (grandes chaleurs, froids glaciaux, etc.), des précipitations plus abondantes (blizzards, pluies diluviennes, etc.), des orages violents (ouragans, typhons, tornades, etc.) et des variations subites des conditions (sécheresse suivie d’inondations, chute de neige suivie de pluie, etc.). On se retrouve dans les montagnes russes climatiques!

Dans le prochain article, nous verrons comment les changements climatiques pourraient affecter notre lac.

Richard MorassePar Richard Morasse
Résident de Waterloo et président des Ami(e)s
du BassinVersant du Lac Waterloo
richard@morasse.ca

S’offrir des écogestes comme cadeaux …peu importe le temps de l’année!

De nombreuses recherches ont permis d’identifier les services écologiques rendus par un lac et son écosystème : régulation de la température, purification de l’eau, contrôle de l’érosion, formation des sols, recyclage des nutriments, habitat faunique, potentiel récréatif, héritage culturel et éducatif, sentiment d’appartenance, attrait du paysage, etc.

C’est grâce a des gens comme monsieur Paul-Éloi Dufresne a qui nous avons remis le « Mérite Claude Tétrault » pour sa conscience  environnementale depuis de nombreuses années, pour son engagement, sa persévérance et surtout sa ténacité dans le dossier du Lac Waterloo.

Il y aussi une association bénévole comme celle des Ami(e)s du Bassin Versant du Lac Waterloo, qui informe les citoyens sur la condition physique de notre plan d’eau et qui favorise les échanges et le partage d’information. En investissant un peu de temps, les gens prennent alors conscience qu’il est possible d’atteindre des objectifs communs grâce a une action volontaire et coopérative dans un climat de confiance.

Pour ce qui est du lac Waterloo, i1 y a toujours un déséquilibre et c’est à quoi l’ABVLW s’est dévoue depuis des années, afin de donner un coup de main à notre milieu naturel en contrôlant l’arrivée des charges externes vers le lac et en débutant le projet de retirer les charges internes en phosphore qui sont contenues dans les sédiments du plan d’eau. Ces deux actions combinées permettront une remise en état de l’équilibre naturel du lac d’où notre insistance de retirer les sédiments au plus vite et de remettre aux citoyens de Waterloo un plan d’eau agréable et économiquement rentable, mais plus encore une source d’eau potable pour nos voisins de Granby qui est pour eux et restera … Source de vie.

Il va sans dire que l’ABVLW ne regarde pas ce projet comme un problème  environnemental, mais bel et bien comme une occasion de changer la perception collective afin  que  l’on  puisse  tirer  profit  des  erreurs  du  passé,  qui  sont  à l’origine  des sédiments, et de voir dans cet exercice un projet rassembleur avec un bel avenir.

Je profite de cette fin d’année pour remercier tous ceux qui de près ou de loin ont contribué aux démarches de l’ABVLW visant à restaurer la vie de notre lac.

Passez de Joyeuses Fêtes et faites le plein d’inspiration pour VOS prochains éco-gestes !

Richard MorassePar Richard Morasse
Résident de Waterloo et président des Ami(e)s
du BassinVersant du Lac Waterloo
richard@morasse.ca

Quand on a le bonheur d’être président des Amis du bassin versant du lac Waterloo, comment ne pas se réjouir de retrouver cet organisme parmi les finalistes au Gala des prix d’Excellence en Environnement des Cantons de l’Est 2013?

Vous vous souvenez de ma première chronique ou je vous affirmais to-the-go que mon objectif était de vous aider à retomber en amour avec notre lac? I1 semble que nous ne soyons plus les seuls à nous intéresser à ce joyau régional et qu’on commence à reconnaitre nos efforts collectifs…

Quelle belle occasion de contempler le chemin parcouru  depuis dix-huit mois, d’en tirer de la fierté et de célébrer nos accomplissements !

Fidèle a sa vision d’offrir un lac, une rivière et un environnement sains pour le mieux-être de la population de Waterloo tout en laissant un bel héritage, l’ABVLW souhaitait que la population puisse se reconnaitre dans cet objectif et s’y identifier. Pour cultiver ce sentiment d’appartenance, l’ABVLW s’est appliquée a mobiliser la population et à mettre le lac en valeur par : la rédaction d’une chronique dans le journal  Panorama,  la  création  d’une  école  et  d’un  club  d’aviron  à Waterloo, l’organisation de la deuxième Edition du Tour du lac Waterloo, l’organisation d’une exposition composée d’images du passe, de souvenirs empruntes, mais surtout de témoins vivants qui sont venus échanger et porter un regard sensible sur le lac et son histoire, la participation au nettoyage des berges, dans le cadre du Week-end vert de Waterloo, la distribution de 2007 plantes indigènes et 1270 arbres pour participer aux efforts de revégétalisation des berges.

Enfin, l’ABVLW a poursuivi ses démarches pour la restauration et la conservation du bassin versant du lac. Lors de l’assemblée générale annuelle, tenue le 8 décembre 2012, notre collègue Mario Rodrigue a résumé le rapport final de la firme Dessau sur la «Conception préliminaire pour l’enlèvement et la disposition des sédiments du lac Waterloo». Ce rapport concluait que «le retrait (des) sédiments ne peut qu’être bénéfique pour la qualité de cet écosystème ». Certains d’entre vous ont peut-être été témoins des travaux effectués pour la caractérisation des sédiments. Cette étape ayant été menée à bien, nous devrons bientôt envisager la phase 4 de la réhabilitation du lac, soit l’étude d’impact sur l’environnement. Suivraient la préparation des plans et devis ainsi que de l’appel d’offres. Rien de tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant n’aurait été possible sans votre appui et votre participation.

C’est sans doute cet esprit de solidarité entre nous ainsi qu’envers nos descendants, ce projet de développement durable qui a été reconnu par la Fondation Estrienne en Environnement (FEE) dont la mission est «la sensibilisation des citoyens de la grande région des Cantons-de-l’Est en matière de promotion et d’application des principes du développement durable».

Comme je concluais ma dernière chronique, «ensemble, nous pouvons affronter les pires ennuis, mais aussi célébrer nos meilleurs succès». Qui sait où nous mènera l’ABVLW?