Peut-être l’avez-vous vu passer sur notre page Facebook, mais l’ABVLW se devait de partager davantage cette jolie petite fiche informative.

Tel que cela avait été demandé, lors de la dernière Assemblée Générale Annuelle, par Mme. Juile Daigle (Merci de cette proposition, soit dit en passant!), voici donc une liste de 10 petits trucs que nous pouvons tous mettre en application afin de contribuer à la bonne santé de notre lac.

Waterloo, le 30 juin 2017

****Pour Diffusion immédiate****

Le conseil d’administration des Ami(e)s du bassin versant du lac Waterloo (ABVLW) annonce avec grand plaisir la nomination de M. Louis Brenn à titre de Président du conseil.

Louis Brenn est impliqué dans l’ABV-LW depuis 2013 comme bénévole, administrateur, vice-président et maintenant à titre de président. Il est impliqué, depuis de nombreuses années, au sein de divers organismes environnementaux. Détenteur d’une maîtrise en environnement et d’une solide expérience en gestion, il saura certainement relever le défi d’améliorer la santé du lac et de protéger ce joyau pour les générations futures.

 

Le conseil remercie vivement le président sortant, M. Richard Morasse, pour ses nombreuses années à faire évoluer la cause du lac. « Richard a réussi à faire connaitre la problématique du lac bien au-delà de ses rives.  Il a réussi à faire avancer des projets majeurs pour la réhabilitation du lac et à donner une image dynamique à notre l’organisme » ajoute M. Louis Brenn.

À propos des ABVLW

Les Ami(e)s du bassin versant du lac Waterloo est un organisme sans but lucratif qui a pour but la santé de notre lac. Le bassin versant du lac Waterloo comprend l’ensemble du territoire qui draine ses eaux vers le lac Waterloo. Ce territoire touche donc les municipalités du Canton de Shefford, de Stukely et de Waterloo.

NOTRE MISSION: réhabiliter la santé du lac et valoriser son bassin versant.

NOTRE VISION: offrir un lac, une rivière et un environnement sains pour le mieux-être de la population actuelle tout en laissant un bel héritage à nos enfants.

Pour Informations :

Louis Brenn
Président, ABVLW
514-260-2121
http://abvlw.ca/

 

Québec, le 7 juin 2017

C’est une petite victoire dont se réjouit aujourd’hui le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) : l’eau aura son mois. L’amendement au projet de loi 132, proposé par le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’environnement et de lutte contre les changements climatiques, Sylvain Gaudreault, a été adopté cet après-midi. Le ROBVQ est ravi de l’appui du ministre de l’Environnement, David Heurtel, à cette proposition.

Sensibiliser, éduquer et célébrer pour mieux préserver 

« Parler de l’eau, de son importance pour l’économie, la culture, le tourisme ; parler de ses enjeux, de ce qui la menace ; rappeler qu’elle est notre patrimoine et que nous en sommes responsables : voilà ce qu’il y a derrière cette idée de faire de juin le mois de l’eau. Et depuis le temps que nous la portons, je suis franchement heureux qu’elle se concrétise », se félicite Daniel Desgagné, président du ROBVQ.

Le Québec est privilégié par l’abondance de ses ressources en eau : un demi-million de lacs, des milliers de rivières, soit près de 10 % de son territoire. Autant de milieux dont dépend la vie sous toutes ses formes ; l’humain n’y fait pas exception. La pression sur la ressource est cependant importante et les problématiques la concernant sont nombreuses : espèces envahissantes, contamination, privatisation des rives, inondations, etc. Aussi, tout privilège s’accompagne d’une responsabilité, individuelle, mais aussi collective. « Accepter d’instituer juin, mois de l’eau, c’est déjà reconnaître ce rôle que nous avons à jouer dans la préservation de l’eau et c’est, à notre avis, un puissant message », estime Daniel Desgagné.

La proposition de désigner juin en tant que mois de l’eau, tout comme mai est le mois de l’arbre, avait d’abord pris la forme d’un projet de loi déposé par Sylvain Gaudreault, un engagement pris par le Parti Québécois à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau. Daniel Desgagné avait alors tenu un point de presse à l’Assemblée nationale. L’idée avait aussi reçu l’appui d’une quarantaine de représentants d’organismes environnementaux, du milieu de la recherche, du milieu municipal et autochtone, sous forme d’une lettre publique, rédigée par le ROBVQ.

Rappelons que les OBV sont des organismes mandatés par le gouvernement en vertu de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à renforcer leur protection. Le ROBVQ représente 40 OBV établis sur l’ensemble du Québec méridional regroupant ainsi, plus de 1800 spécialistes au service de l’eau dont près de 200 salariés à temps plein.

 

Source:

Marie-Hélène Gendron, Chargée des communications

Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ)

ABVLW – Soirée de lancement du livre À auteur d’enfant…sur l’environnement

Comme vous le savez, une histoire vient donner du sens à ce qui nous entoure et les enfants savent mieux que quiconque puiser dans leur imaginaire pour exprimer ce qui est important.

Aujourd’hui, on les écrit et on les illustre sous le thème de l’environnement

Un livre impressionnant avec ses 230 pages. Quelle plaisirs de vous présenter cette publication qui s’est déroulée conjointement avec les écoles l’Orée des Cantons (Pavillon St‐Bernardin et Notre‐Dame) et Elementary School de Waterloo. Merci de la complicité des artistes de la région et des Peintres Unis de Waterloo.

Bravo aux enfants, preux chevaliers et chevalières de la naturepour vos histoires inspirantes ! Merci aux illustrateurs qui ont su les transformer en œuvres d’art !

Partout, toujours, on a compris notre monde à l’aide d’histoires. Autrefois, elles étaient surtout racontées ou même chantées de génération en génération. Chers enfants, n’arrêtez jamais d’exprimer votre vision du monde à travers vos histoires, c’est la seule façon dont les êtres humains ont toujours appris. Et merci aux initiateurs, collaborateurs de ce magnifique événement, À auteur d’enfant, qui nous permet d’y avoir accès.

La Fondation Sybilla Hesse et M. Paul-Éloi Dufresne – Le Bocal de Sutton – L’organisation du Tournoi de Golf François Godbout – La municipalité du Canton de Shefford – La municipalité de Waterloo – La Caisse Populaire Desjardins de Waterloo et Les Ami(e)s du Bassin Versant du Lac Waterloo.

Profitons de la technologie du web pour vous présenter une version numérique spéciale de l’édition À auteur d’enfant. Voici le lien :  http://abvlw.ca/publication/

 

Je profite de l’occasion pour vous souhaiter de passez de Joyeuses Fêtes et de faire le plein d’inspiration pour vos prochains éco-gestes !

Richard Morasse…pour l’ABVLW

1

Le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie annonçait la semaine dernière sous la président d’honneur M. Charles Tisseyre les Prix d’excellence en environnement et développement durable pour l’année 2014.

Les prix Conscientia ont pour but de souligner la contribution remarquable d’individus, d’organismes, de municipalités, d’institutions et d’entreprises à la protection de l’environnement et/ou à la promotion et la mise en oeuvre du développement durable.

C’est une autre occasion pour l’ABVLW à titre de finaliste dans la catégorie ‘’Information, sensibilisation et éducation (ISÉ) d’exprimer son leadership afin de trouver des solutions, réalistes et inspirantes, pour améliorer notre milieu de vie, pour bâtir un avenir plus durable.

Nos actions responsables démontrent le dynamisme en matière de protection de l’environnement et de développement durable. Je tiens donc à saluer chacun de vous de votre dévouement, votre support et votre confiance. Continuez à nous aider à transformer les objectifs en résultats, les obstacles en tremplins et les défis en retombées positives pour la génération actuelle, celle de nos enfants et les suivantes.

C’est ensemble que nous réussirons à instaurer une culture de développement durable au sein de notre communauté.

Richard Morasse

Président des Ami(e)s du Bassin Versant du Lac Waterloo

M. Jean Bélanger, M. Richard Morasse, M. Paul-Éloi Dufresne, M. Paul-André Paris, M. Louis Brenn, M. Mario Rodrigue, M. Jacques Courtois et le Président d’honneur, M. Charles Tisseyre

Capture d’écran 2014-12-02 à 17.10.22

Richard MorassePar Richard Morasse
Résident de Waterloo et président des Ami(e)s
du BassinVersant du Lac Waterloo
richard@morasse.ca

Quand on a le bonheur d’être président des Amis du Bassin Versant du Lac Waterloo, comment ne pas se réjouir de retrouver cet organisme parmi les finalistes au Gala des prix d’Excellence en Environnement des Cantons de l’Est 2013?

Il semble que nous ne soyons plus les seuls à nous intéresser à ce joyau régional et qu’on commence à reconnaître nos efforts collectifs…Quelle belle occasion de contempler le chemin parcouru depuis, d’en tirer de la fierté et de célébrer nos accomplissements!

Fidèle à sa vision d’offrir un lac, une rivière et un environnement sains pour le mieux-être de la population de Waterloo tout en laissant un bel héritage”, l’ABVLW souhaitait que la population puisse se reconnaître dans cet objectif et s’y identifier.

Pour cultiver ce sentiment d’appartenance, l’ABVLW a d’abord procédé à :

  • La création d’une nouvelle image, notamment à l’aide d’un symbole joyeux et aisément reconnaissable
  • La confection de cartes d’affaires, cartes de membres, affiches grand format, infolettres, oriflammes, tatouages temporaires, T-shirts et autres articles promotionnels portant ce symbole
  • La création d’un site web et d’une page Facebook
  • La rencontre de près de 800 élèves du primaire francophone et anglophone et de 500 élèves du secondaire pour les concours de coloriage et le concours “Trouvez un nom à notre mascotte”;
  • La création d’un jingle et d’une chorégraphie de Polupas où apparaissent de nombreux citoyens de Waterloo.

Monsieur Jean-Marc Lacroix, vice-président du Musée de Pêche à la mouche du Canada et Pêcheurs à la mouche de la haute-Yamaska, a même conçu des mouches personnalisées inspirées de Polupas qu’il a généreusement offertes à l’ABVLW et à la population de Waterloo.

Puis, l’ABVLW s’est appliquée à mobiliser la population et à mettre

  • La rédaction d’une chronique dans le journal Panorama
  • La création d’une école et d’un club d’aviron à Waterloo
  • La conception d’une Tour d’observation interprétative
  • L’organisation de la deuxième édition du Tour du lac Waterloo
  • L’organisation d’une exposition composée d’images du passé, de souvenirs empruntés, mais surtout de témoins vivants qui sont venus échanger et porter un regard sensible sur le lac et son histoire
  • La participation au nettoyage des berges, dans le cadre du Week-end vert de Waterloo où plus d’une vingtaine de bénévoles sont venus prendre soin de leur lac
  • La distribution de 2007 plantes indigènes et 1270 arbres pour participer aux efforts de revégétalisation des berges.

Enfin, l’ABVLW a poursuivi ses démarches pour la restauration et la conservation du bassin versant du lac. Lors de l’assemblée générale annuelle, tenue le 8 décembre 2012, notre collègue Mario Rodrigue a résumé le rapport final de la firme Dessau sur la “Conception préliminaire pour l’enlèvement et la disposition des sédiments du lac Waterloo”. Ce rapport concluait que “le retrait des sédiments ne peut qu’être bénéfique pour la qualité de cet écosystème”. Certains d’entre vous ont peut-être été témoins des travaux effectués pour la caractérisation des sédiments. Cette étape ayant été menée à bien, nous devrons bientôt envisager la phase 4 de la réhabilitation du lac, soit l’étude d’impact sur l’environnement. Suivraient la préparation des plans et devis ainsi que de l’appel d’offres. Rien de tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant n’aurait été possible sans votre appui et votre participation.

C’est sans doute cet esprit de solidarité entre nous ainsi qu’envers nos descendants, ce projet de développement durable, qui a été reconnu par la Fondation Estrienne en Environnement (FEE) dont la mission est “la sensibilisation des citoyens de la grande région des Cantons-de-l’Est en matière de promotion et d’application des principes du développement durable”.
Il va sans dire que l’ABVLW ne regarde pas ce projet comme un problème environnemental, mais bel et bien comme une occasion de changer la perception collective afin que l’on puisse tirer profit des erreurs du passé, qui sont à l’origine des sédiments, et voir dans cet exercice un projet rassembleur avec un bel avenir.

En conclusion, nous pouvons ensemble affronter les pires ennuis, mais aussi célébrer nos meilleurs succès. Qui sait où nous mèneront les Ami(e)s du Bassin Versant du Lac Waterloo?

Passez de joyeuses Fêtes et faites le plein d’inspiration pour vos prochains éco-gestes !

Voir aussi les articles de l’Express et de la Voix de l’Est sur ce sujet:

Un partenariat pour la réhabilitation du lac Waterloo – la caractérisation des sédiments, une étape incontournable permettant de déterminer la technique et surtout les enjeux financiers et environnementaux liés au projet de retrait des sédiments du lac Waterloo.

La Ville de Waterloo, la municipalité du Canton de Shefford et les Amis du Bassin Versant du Lac Waterloo (ABVLW) s’engagent à compléter l’étape de caractérisation des sédiments du lac, pour mieux cibler les interventions futures nécessaires à la sauvegarde du lac Waterloo et ce, pour le bénéfice des générations futures.Pour atteindre cet objectif, nous devons prévoir dans le cadre du projet une étape où l’on insèrera une carotteuse de 4 mètres à 25 endroits dans le lac afin de connaître la composition de la couche de sédiments et la concentration de phosphore, car nous cherchons la plus grande concentration dans le plus grand volume. Pour ce faire, une firme spécialisée dans ce type de travail sera sélectionnée à la suite d\’un appel d\’offre pour effectuer les travaux. Cette étape, que la firme Dessau a estimée à environ 100 000 $, sera défrayée par la Ville de Waterloo et la municipalité du Canton de Shefford par une contribution respective de 85 000 $ et de 15 000$.« Cette annonce vient confirmer l’engagement financier et moral de la Ville de Waterloo et de la municipalité du Canton de Shefford pour l’année 2013. Nous sommes reconnaissants de l’engagement démontré par les membres des Amis du Bassin versant du lac Waterloo et du généreux mécène. Aujourd’hui, nous assistons au départ d’un marathon environnemental» a affirmé le Maire de la Ville Waterloo, Pascal Russell.« Le Conseil de la municipalité du Canton de Shefford poursuit activement ses efforts en vue de protéger non seulement l’environnement, mais aussi le lac Waterloo et son bassin versant. Il ne faut pas oublier que 11,5 % de la superficie du lac de Waterloo se situe sur le territoire du Canton » a mentionné le maire André Pontbriand.«Comme vous le savez, les associations constituent un espace privilégié d\’éducation, d\’apprentissage et d\’exercice de la citoyenneté. Elles sont des lieux privilégiés d\’éducation, de partage, d\’innovation, de prises d\’initiatives, et sont des acteurs sociaux et économiques incontournables dans notre région. Ce cadre ne peut exister que si des femmes et des hommes de bonne volonté s\’y associent et s\’y dévouent en permanence », a déclaré le président des Ami(e)s du Bassin Versant du Lac Waterloo, Richard Morasse.Rappelons que le projet de caractérisation des sédiments permettra d’identifier : la nature et le volume de sédiments à être retirés, les méthodes de travail les plus efficientes et efficaces et aussi à déterminer les enjeux financiers et environnementaux liés au projet de retrait des sédiments du lac Waterloo. Les résultats de ce projet seront disponibles à l’automne 2013 et le processus d’étude d’impact menant à la délivrance d’un certificat d’autorisation du Ministère du Développement durable, de l’environnement de la Faune et des Parcs (MDDEFP) pourra débuter.

Document complémentaire :

Au cours de l’année 2012, une étude rétrospective a été effectuée par Dessau dans le but de synthétiser toutes les données et les recherches menées depuis les années 1970 au sujet du lac Waterloo. Le document a également abordé la question de la conception préliminaire pour l’enlèvement et la disposition des sédiments du lac Waterloo qui contiennent notamment de grandes concentrations de phosphore – source de prolifération d’algues et de plantes aquatiques et qui amènent le lac à vieillir prématurément.Ce diagnostic doit être fait afin de connaître la situation réelle du lac, et ce, pour compléter la conception préliminaire. Une fois cette étape terminée 4 autres étapes suivront leur cours.Il est important de comprendre que les sommes avancées pour la réalisation des travaux sont le reflet d’hypothèses qui restent à valider et d’exigences dont la pertinence reste à démontrer. Ils ne pourront être quantifiées avant de disposer des résultats de la caractérisation des sédiments de la phase et pourra faire l’objet de différentes soumissions afin de bénéficier de frais concurrentiels.

Étape 4 : Étude d’impact (phase du projet estimée à 170 000$)

Cette étape vise la réalisation de l’étude d’impact sur l’environnement, requise en vertu de l’article 31.1 de la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE), lequel stipule que tout projet prévu par règlement doit faire l’objet d’une étude d’impact conformément à une directive émise par le MDDEFP. Dans ce contexte, la Ville de Waterloo ou son consultant devra déposer un avis de projet au MDDEFP. À la suite de la révision de l’avis de projet, le MDDEFP sera en mesure de déterminer si le projet répond aux critères d’admissibilité de l’article 2 du Règlement sur l’évaluation et l’examen des impacts sur l’environnement. Cette étude mènera le cas échéant à la délivrance d’un certificat d’autorisation du ministre du MDDEFP.

Étape 5 : Conception détaillée (phase du projet estimée à 457 000$)

Cette étape vise la préparation des plans et devis de l’option retenue après avoir réalisé la caractérisation des sédiments qui doit toujours être un pré requis au choix des méthodes d’intervention adéquates en relation avec la nature et les volumes des sédiments.

Étape 6 : Appel d’offre (phase du projet estimée à 83 000$)

Cette étape vise à obtenir les soumissions d’entrepreneurs compétents pour réaliser le projet conformément aux documents de soumission, à les évaluer, puis à adjuger le contrat d’extraction en conformité avec les règlements édictés par les autorités gouvernementales.

Étape 7 : Réalisation des travaux (coût à déterminer)

Cette étape consiste à la réalisation des travaux de retrait des sédiments du lac Waterloo selon un échéancier et un volume de sédiments à retirer, à traiter et à disposer, et ce, en fonction des budgets disponibles.En conclusion, nous constatons que les écosystèmes et les ressources gérés en commun montrent les plus beaux exemples de durabilité. Or, les villes engagées dans le développement durable attirent des citoyens qui souhaitent vivre dans un environnement moderne et non pollué offrant une belle qualité de vie. C’est là que réside le potentiel de développement de demain.C’est pourquoi je vous invite à vous joindre à la Ville de Waterloo, le Canton de Shefford et aux Ami(e)s du Bassin Versant du Lac Waterloo pour qu’ensemble nous préparions l’avenir.Pascal RussellMaire Ville de WaterlooM. André PontbriandMaire Canton de SheffordRichard MorassePrésident ABVLW

La Ville de Waterloo est heureuse d’accueillir entre ses murs l’exposition…un Lac oublié!

Une démonstration fort intéressante de tous les possibles en ce qui concerne l’utilisation de reproductions d’archives et de peintures. Ces oeuvres mettent de l’avant un regard sensible sur le lac et son histoire. Une histoire composée d’images du passé, de souvenirs empruntés et effacés par le temps. Notre but : redonner vie à ces images et projeter celles du futur de notre lac.

Visitez gratuitement cette exposition présentée par Les Amis(e)s du Bassin Versant du Lac Waterloo, dans la Salle du Conseil de ville de Waterloo, 417 de la Cour, à Waterloo, le samedi 15 septembre de 9h00 à 16h00. L’exposition est gratuite!

Merci et au plaisir de vous rencontrer

Roger Bernier
Directeur

ABVLW remercie tous ceux qui ont contribué au succès du premier Tour du Lac Waterloo.

  • Association des Coureurs en Canot du Québec
  • Association Québécoise d’Aviron
  • Les premiers répondants de Waterloo
  • La Sureté du Québec
  • Nos bénévoles et tous nos commanditaires.
  • La ville de Waterloo
  • Le Canton de Shefford

Des photos de cet évènement sont disponible sur Picasa
et un vidéo de la course de canot expert est disponible sur Youtube.